Rechercher

Confinement & continuité pédagogique

Comme si en tant que parents nous n'avions pas assez de casquettes, ce confinement vient y rajouter celui de "maitre" ou "maitresse" de notre propre enfant. Un rôle pas toujours facile à assumer en plus du télétravail, de la tenue de la maison, voir des autres enfants si tous ne sont pas scolarisés et/ou pas du même âge

Ici, c'est plutôt "facile" car il n'y a qu'un enfant à faire travailler et elle est en petite section de maternelle alors le travail est somme toute relatif Je ne me permettrai donc pas de donner des "leçons" ou des conseils à ceux qui ont des enfants plus âgés et 54 pages d'exercices à faire tous les jours Ici, je te partage plutôt notre organisation à nous, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, avec Léonie, 3 ans et demi Sache que les premiers jours, j'étais méga super motivée au taquet! Après avoir installé un petit coin bureau dans le salon avec une étagère super bien rangée avec tout le matériel à disposition, j'ai imprimé des fichiers, préparé des petits plateaux façon Montessori et fabriqué un calendrier perpétuel Le constat est sans appel : au bout d'un mois, l'étagère ne ressemble plus à rien (enfin ce qu'il en reste sous les 578 kilos de coloriages et autres dessins à moitié commencés), les fichiers ne sont bien évidemment pas finis (à peine commencé en fait), et le calendrier est toujours bloqué à une date ultérieure C'est bon tu déculpabilises là? Nous gardons la matinée pour proposer à Léonie quelques activités. Soit en fonction de ce que nous envoie sa maitresse, soit en fonction de ce que j'ai trouvé en fouillant de mon côté. Mais les fichiers papiers, ce n'est clairement pas très attirant pour les enfants. Alors à côté, j'essaie de lui proposer des plateaux d'inspiration Montessori de manipulation, vie pratique, numération. Et clairement il y a des jours où cela va l’intéresser, d'autres où elle s'en f*** royal Alors on laisse couler, on s'adapte à elle, à ses envies, à ses besoins. Et si elle préfère passer la matinée à faire la Reine des Neiges dans l'enclos des poules (true story), on la laisse faire. On favorise aussi les apprentissages informels. Se promener dans le jardin en lui demandant de nous guider par exemple (droite/gauche), faire un gâteau au yaourt avec des dessins pour les quantités et la laisser faire en autonomie (ou presque), observer les bourgeons des arbres... Et finalement c'est surement comme ça qu'elle apprend le mieux! Sa maitresse nous l'a dit : A cet âge, l'essentiel est que les enfants ne perdent pas leurs acquis! Pas de pression donc.


Nous comptons donc continuer sur cette lancée, en proposant à Léonie d'apprendre autrement et plus naturellement que de rester assise derrière un bureau toute la journée. Le rythme "travail" (relatif) le matin et activités extérieures l'après midi semble bien lui convenir et tant que cela continuera de fonctionner, il n'y a pas de raisons pour que cela change!


Et chez toi, la continuité pédagogique, ça se passe comment?

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now