Rechercher

Mr & Mme Parfait

Si tu as suivi avec moi l'Atelier des Parents, cette phrase doit te parler ou du moins faire écho! Mr et Mme Parfait, c'est le nom de la première rencontre de ce cycle de 7 ateliers autour de la communication bienveillante en famille.


Loin de moi l'idée de spoiler le contenu de cette rencontre à ceux qui ne l'aurait pas encore suivie (et qui songent à le faire!) mais je trouvais le titre évocateur du sujet dont je souhaite te parler aujourd'hui.


Aujourd'hui, en 2020, bon nombre de parents que je rencontre dans mes ateliers me confient leurs difficultés avec leur entourage quant à leurs choix éducatifs avec leur enfant. Quand je parle de choix éducatifs, c'est à prendre avec des pincettes car je ne considère par que "respecter" son enfant et le considérer au même titre que n'importe quel être humain soit un choix éducatif. C'est tout simplement "normal". MAIS, en 2020, il faut parfois se justifier quand on prend son bébé dans les bras parce qu'il pleure ou qu'on n'envoie pas son enfant au coin parce qu'il a renversé son verre d'eau.




Et quand on sort du "cadre" en tant que parent, on a vite fait d'être taxés de "parent parfait". Et puis, avouons le, on aimerait aussi un peu être "parfait".


Alors d'abord, je vais en décevoir certains surement mais la perfection : 1/ c'est subjectif (ce que je considère comme parfait ne l'est surement pas pour mon voisin) 2/ Ca n'existe pas, 3/ Quand bien même on atteindrait notre idéal de perfection, il me semble qu'on se ferait un peu ch*** non ?


Parfois,c'est pendant la grossesse qu'on s'imagine "parents parfaits" et puis l'enfant parait et on révise sa copie. Le fameux "Avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants".

Parfois, on voudrait tellement que tout soit parfait qu'on en oublie l'essentiel : une maison rangée, des plats bios, cuisinés maison, les lessives à jour, le parquet brillant. Mais pas une minute pour jouer avec bébé...


Si j'te dis tout ça, c'est parce que c'est du vécu. J'ai cru naïvement que je serai une mère parfaite, et même plus que parfaite. Pendant que ma fille réclamait le sein toutes les 10 minutes approximativement les premiers jours, moi j'étais frustrée parce que le repas n'était pas prêt, que je n'étais pas maquillée à 9h et que la panière de linge sale débordait de bavoirs remplis de régurgis. Ça c'était il y a 3 ans. Et tu sais quoi? Je ne suis toujours pas parfaite! Et j'ai arrêté de vouloir l'être à tout prix.


Je suis un être humain, et c'est avant tout de ça dont ma fille a besoin. Une mère "suffisamment" bonne pour prendre soin d'elle, tout en lui montrant que l'erreur fait partie de la vie et que rien n'est gravé dans le marbre.


Alors à tous ceux qui voudraient être parfaits, à tous ceux qu'on taxe de "parents parfaits" simplement parce qu'ils souhaitent faire autrement, laissez moi finir cet article qui n'a ni queue ni tête par la définition du mot "parfait" : "Qui est ce qu'il est de façon absolue, sans la moindre restriction"


Et si après ça, vous voulez toujours être parfaits, soyez ce que vous êtes, de façon absolue, sans la moindre restriction! 💟


Stéphanie 🌙

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now